Annales concours rédacteur 2018




annales concours rédacteur 2018

Dans la dernière, j'ai évidemment donné le meilleur de moi-même mais ça n'a pas été suffisant.
Breen nous gratifie d'un solide passage tout en cadeaux invités anniversaire de mariage force tandis que Lefebvre suit les traces de Princen qui avait heureusement arraché tous les piquets avant lui.
Espérons modestement que ce plateau alléchant ne se dégonflera pas, tel une baudruche, dès les premiers kilomètres.
A Lavoir, nous nous plaçons au milieu de la portion de terre, à l'entrée d'un S où Princen se présente beaucoup trop à la corde du droite.Skoda peut néanmoins se montrer confiant parce que les R5 tchèques seront malgré tout majoritaires puisque Vincent Verschueren alignera toujours une Fabia R5, la référence lan dernier sur les rallyes belges.Parmi les autres candidats à la victoire, il faut également citer le frère aîné de Guillaume.Pour cette deuxième manche du Championnat de Belgique des Rallyes, on devrait assister à un joli duel entre le leader du championnat, Kris Princen (.Mais avant de revenir sur le joli doublé réussi par les R5 françaises, retour sur un samedi particulièrement riche en rebondissements.A commencer par les trois.Lan dernier, Princen se dirigeait vers la victoire quand il est parti en tonneaux dans lultime chrono, la célèbre spéciale de la Clémentine.Quant à Armand Fumal, il aimerait évidemment se battre comme lan dernier pour un podium avec sa DS3.Deuxième, Benoît Allart tenait avant tout à rejoindre larrivée sans abîmer la Skoda Fabia R5 de San Mazuin.Au vu de ses passages au Rallye du Luxembourg, il pourrait constituer une belle surprise!Pour les contrer, plusieurs équipages ont choisi des WRC: trois Citroën C4 WRC pour Yves Matton, David Bonjean et Bertrand Grooten et une Ford Focus WRC pour Xavier Bouche, un redoutble candidat à la victoire finale.Il faut être fou pour aller se planter au beau milieu des champs pour assister à la première spéciale du samedi.Face au clan des chevronnés, la concurrence ne compte pas s'endormir.Cest déjà totalement détrempés que nous nous dirigeons vers la spéciale de la Clémentine pour un premier passage où nous retrouvons les connaisseurs dont Freddy Loix qui nous commente alors chaque passage.Quelle qu'en soit l'origine, matérielle ou juridique, de nombreuses collectivités publiques de la municipalité à l'Etat ne peuvent pourvoir par elles-mêmes aux investissements nécessaires à leur développement économique: lignes ferroviaires, réseau autoroutier, système de navigation satellitaire, ou encore constructions immobilières diverses n'en sont que des.




Les Mitsubishi Lancer sont toujours à leur avantage sur le terrain condruzien.La présence Citroën est complétée par la DS3 R5 pour lespoir suédois Emil Bergqvist.Steven Dolfen sera quant à lui la référence idéale pour les jeunes loups en R2, Polle Geusens, Jelle Vermeire et Romain Delhez.Le dernier cité a, comme Marc Streel, 11ème, pris l'avantage en fin de course sur Paul Lietaer, qui se serait imposé en Historic devant Glenn Janssens (Porsche 911 mais le pilote de la Subaru a été disqualifié pour non respect du parcours.Après les six victoires consécutives de Loix en BRC, la concurrence a évidemment soif de victoire.Perché sur un tas de betteraves, nous assistons en toute sécurité à deux superbes passages des DS3 qui viennent lécher les pieds d'une caméra de la rtbf en coupant une corde plus que de raison.Nous allons maintenant essayer de faire un bon concours photo mediatheque résultat à Spa, dans l'épreuve de notre préparateur DG Sport." 4ème à 1'25, le vétéran Marc Timmers est également satisfait de son rallye: "Il me semble avoir livré une belle course après de longues années sans rallye.Il nétait évidemment pas le plus rapide, loin de là, mais on comprend quil avait besoin de retrouver la confiance après ses sorties de Landen et du Condroz Troisième, Vincent Verschueren na vraiment pas été transcendant à Spa.

Princen part en tonneaux.


[L_RANDNUM-10-999]
Sitemap